Musée Mémorial des Combats de la Poche de Colmar

Musée Mémorial des Combats de la Poche de Colmar Musée Mémorial dédié à la mémoire de la libération de l'Alsace, de la Poche de Colmar et de tous ceux qui y ont participé. Sur les murs de la ravissante cité médiévale de Turckheim, rien ne rappelle les terribles combats qui se sont déroulés ici à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
(42)

urckheim est pourtant située au coeur de la " Poche de Colmar", dernier bastion allemand sur le territoire national. De Mulhouse au sud de Strasbourg, de la crête des Vosges au Rhin, sur un front de 160 kms, les combats ont fait rage de novembre 1944 à février 1945 dévastant toute la plaine d'Alsace et ses contreforts. La population alsacienne, qui attendait depuis 4 ans sa libération, dut faire preuve de patience et de sacrifices durant ces 3 mois de combats acharnés par des températures polaires. Dans cette cave du XVIIIe siècle qui servit d'abri aux habitants de Turckheim pendant dix semaines, sans eau ni électricité, couchés à même le sol, se trouve aujourd'hui un musée unique en Alsace, dédié à la mémoire de la libération de la Poche de Colmar et de tous ceux qui y ont participé.

Fonctionnement normal

Le 19 avril 1945, sans laisser de répit à l'ennemi, Tübingen et Reutlingen tombent aux mains de la 2ème DIM et du CC4 ta...
19/04/2021

Le 19 avril 1945, sans laisser de répit à l'ennemi, Tübingen et Reutlingen tombent aux mains de la 2ème DIM et du CC4 tandis qu'au Nord la 3ème DIA et le CC6 (photo d'une colonne du CC6 lors de son avancée) lancent simultanément une attaque en direction de Stuttgart, qui sera atteinte le 21 avril à 14h30 par le groupement B du CC6.

La carte de la campagne d'Allemagne du 31 mars au 7 mai 1945 de la Première Armée Française.

sources : Les combats de l'armée française pour la libération de René de Salins / l'armée de la Victoire de Paul Gaujac / ECPA.

Photos from France 44's post
17/04/2021

Photos from France 44's post

Simone MICHEL-LÉVY
14/04/2021
Simone MICHEL-LÉVY

Simone MICHEL-LÉVY

- Compagnon de la Libération (1945-09-26) - Légion d'Honneur - Croix de la Libération - Croix de Guerre 1939-45 - Médaille de la Résistance Française - Croix du Combattant Volontaire de la Résistance - Médaille des Blessés - Médaille Commémorative 39-45 - Médaille de la déportation et d...

Carte des opérations du 1er Corps d'Armée(au sud de la poche de Colmar), commandé par le général Béthouart, du 20 janvie...
13/04/2021

Carte des opérations du 1er Corps d'Armée(au sud de la poche de Colmar), commandé par le général Béthouart, du 20 janvier au 9 Février 1945 pour réduire définitivement la poche de Colmar.

La manoeuvre consiste à rompre par surprise le dispositif ennemi par une attaque brutale et profonde sur un front étroit sur l'axe Cernay - Ensisheim.

Les conditions atmosphériques sont pires qu'en novembre avec des tempêtes de vent, des chutes de neige, du verglas pendant plus de 15 jours.

La résistance acharnée et les vives réactions de l'armée allemande empêchent la 4ème DMM et la 2ème DIM chargées de l'effort principal, d'obtenir les résultats attendus.

C'est la 9èmeDIC qui s'enfonce hardiment entre la forêt du Nonnenbruch et l'ïll, et qui laisse escompter une progression rapide par celle-ci en direction d'Ensisheim.

Le Général Béthouart décide alors de porter son effort
sur l'axe Mulhouse - Ensisheim. Du 20 janvier au 3 février la prise de chacune des cités minières donne lieu à des combats acharnés allant régulièrement jusqu'au corps à corps.

Le 3 février 1945 le 1er CA arrive en périphérie d'Ensisheim. La phase d'exploitation va pouvoir commencer et va durer 1 semaine. La jonction entre les 2 Corps d'Armée de la première Armée Française a lieu à Rouffach le 5 février.
Le 8 février en direction du Rhin le canal du Rhône au Rhin est franchi et le 1er CA fait la jonction avec la 2ème DB à Fessenheim et atteindre le Rhin à Chalampé le 9 février.

Du 20 janvier au 9 février le 1er Corps d'Armée dénombre 6000 hommes tués, blessés ou disparus. En contre partie l'ennemi perd l'équivalent de 3 divisions, 5600 prisonniers et un important matériel. La poche de Colmar n'existe plus, le 1er CA borde le Rhin de Bâle à Benfeld.

Dans l'ordre du jour du 9 février le général Béthouart termine par ces mots : " Le 1er CA attend, retrempant son corps, aiguisant ses armes, prêt à bondir sur le sol ennemi, pour un dernier, un décisif combat".

source : Le 1er Corps d'Armée - Rhin et Danube

Un raid de 1 500 km pour célébrer le Serment de Koufra...Un raid de Utah beach à Meyenheim, de nombreuses prises d’armes...
10/04/2021

Un raid de 1 500 km pour célébrer le Serment de Koufra...

Un raid de Utah beach à Meyenheim, de nombreuses prises d’armes, la venue au régiment haut-rhinois du chef d’état-major de l’armée de terre et d’une centaine d’énarques, l’inhumation des cendres de l’adjudant-chef Nevot. Les marsouins du RMT seront sur le pont en juin pour célébrer le 80e anniversaire de Koufra.

extrait : L’ensemble du régiment va participer à un raid hors norme de quelque 1 500 km qui débutera à Utah beach (Saint-Martin-de-Varreville en Normandie), plage où les unités de la 2e division blindée du général Leclerc ont débarqué début août 1944, et se terminera une semaine plus t**d à Meyenheim, lieu de garnison du RMT. Les soldats parcourront par binôme des portions de 10 km. Le trajet sera ponctué par plusieurs prises d’armes, à Alençon, Paris, Baccarat et Strasbourg notamment. Le raid va emprunter la fameuse voie de la 2e DB.

Le 22 juin une cérémonie très symbolique se tiendra dans l’enceinte du RMT. Les cendres de l’adjudant-chef Nevot seront inhumées au pied de la statue en bronze qu’il a financée. Celle-ci, érigée en 2010, représente un marsouin et un tirailleur sénégalais. Dernier témoin du serment de Koufra, l’ancien sous-officier est décédé en 2019.

photos : DNA

Article complet des DNA de Nicolas Roquejeoffre du 04 avril :
https://c.dna.fr/defense-guerre-conflit/2021/04/04/un-raid-de-1-500-km-pour-celebrer-le-serment-de-koufra

Femmes et résistantes, elles se sont levées...À leur manière, elles furent des combattantes de l’ombre du régime n**i. D...
08/04/2021

Femmes et résistantes, elles se sont levées...

À leur manière, elles furent des combattantes de l’ombre du régime n**i. Dans l’Alsace annexée et la Lorraine toute proche, des femmes ont contribué à gripper la machine de guerre allemande. Fille de déportés, Marie-José Masconi rend hommage à « celles qui se sont levées ».

"Après la guerre, quand toutes ces femmes racontaient ce qu’elles avaient vécu, on les regardait avec de grands yeux"

"Aujourd’hui, c’est l’engagement de 22 autres femmes que Marie-José Masconi met en lumière dans un livre, Et les femmes se sont levées , nourri des témoignages familiaux, de documents, de divers fonds d’archives..."

"Sur les 22 femmes qu’elle convoque, en chapitres biographiques de quelques pages, seulement trois échapperont à l’arrestation, à la déportation ou à l’internement"

"...Mais l’une de « ces femmes qui se sont levées », Andrée Gadat, n’aura pas cette chance. Institutrice, mère de trois enfants, elle héberge dans son école de Neufmaison, près de Baccarat, des résistants et une équipe de radio clandestine de la France Libre à Londres. En août 1944, sous la pression de la situation militaire, elle émet à deux reprises du même endroit, à l’encontre des règles élémentaires de sécurité. Les Allemands repèrent ainsi le lieu de l’émission. Andrée Gadat sera arrêtée, torturée par la Gestapo sans jamais parler, pour être finalement fusillée dans un bois. Un officier allemand, admirant son courage, aurait déclaré : « On ne fusille pas une femme pareille »..."

"À sa façon, fille d’un garde forestier d’Obernai, Hélène Wucher, qui à 16 ans aidait des évadés à traverser les bois, disait l’évidence d’une telle abnégation : « Je n’ai pas décidé d’entrer en Résistance, c’est elle qui est venue à moi »."

L'article dans son intégralité :
https://c.dna.fr/culture-loisirs/2021/04/06/femmes-et-resistantes-elles-se-sont-levees

Et les femmes se sont levées, par Marie-José Masconi, à La Nuée Bleue, 281 pages, 22 €. Rencontre avec l’autrice et Frédérique Neau-Dufour, jeudi 8 avril à 18 h, en Facebook live de la librairie Kléber (Strasbourg), puis sur sa chaîne YouTube, en partenariat avec le Club de la Presse.

En Mémoire de Georges Eberlin mort pour la France le 5 avril 1944 en Italie dans sa 21ème année...Georges Emile EBERLIN ...
05/04/2021

En Mémoire de Georges Eberlin mort pour la France le 5 avril 1944 en Italie dans sa 21ème année...

Georges Emile EBERLIN est un alsacien qui est mort pour la France le 05 avril 1944 en Italie où il combattait avec le Corps Expéditionnaire Français (CEF) au sein du 4ème Régiment de Tirailleurs Tunisiens (4 RTT) où il s'était engagé pour lutter contre le n**isme.

Le 4ème RTT se trouve dans le secteur du Mont Castellone du 29 février au 1 avril 1944, où l'on peut supposer que Georges Eberlin a été très certainement grièvement blessé et est mort à Acerra(hôpital d'armée) des suites de ses blessures. Les pertes du 4ème RTT pour cette périodes s'élèvent à 29 tués et 184 blessés (après le 1er avril l'unité est au repos à Teano).

Il était né le 17 octobre 1923 à Werentzhouse (Wizentzhouse dans la sterbebild)) dans le Haut-Rhin(68).

C'est grâce à cette Sterbebild (carte de décès) trouvée par Claude Herold, et ses recherches, que nous pouvons aujourd'hui nous souvenir de lui et de ses camarades qui ont donné leur vie pour la France.

Sources : Service historique de la Défense, Caen - sterbebild collection privée - Le CEF en Italie de paul Gaujac - historique du 4 RTT - http://www.memorialgenweb.org/memorial3/html/fr/resultcommune.php?idsource=54554

Hommage...Charles Pegulu de Rovin est décédé le 30 mars 2021 dans sa 96ème année.Âgé alors  de 18 ans, Il participe au r...
04/04/2021

Hommage...

Charles Pegulu de Rovin est décédé le 30 mars 2021 dans sa 96ème année.

Âgé alors de 18 ans, Il participe au ravitaillement des barricades lors de la libération de Paris et occupe l'Hôtel de Ville jusqu'à l'arrivée des premiers blindés de la 2ème Division Blindée du Général Leclerc.

Il s'engage avec le Régiment de Marche du Tchad (RMT) et participe à la Libération de l’Alsace au volant de sa jeep « Savoie ».

Extrait de l'article des DNA du 4 avril 2021 : « Un jour, alors qu’on essayait de faire redémarrer une Opel allemande en panne, on voit arriver un command car. J’ouvre la porte et je tombe sur le général Leclerc et son aide de camp. Il me demande de me présenter. Puis il me demande si on a besoin d’aide. Demander ça à un p’tit mec comme moi ! Incroyable. Leclerc, c’était notre Dieu ! On l’appelait le patron. C’était un chef indiscutable ».

Avec les forces françaises, il ira jusqu'en Bavière, à Berchtesgaden, où se trouve la résidence du Führer. "On est arrivé parmi les premiers au nid d'aigle. On faisait la course avec les Américains", raconte-t-il fièrement, en confiant avoir "bu de la bière dans la brasserie d'Hitler". extrait de l'express du 27/7/2019.

Adieu Monsieur Pegulu de Rovin...on ne vous oubliera pas.

https://c.dna.fr/defense-guerre-conflit/2021/04/04/regiment-de-marche-du-tchad-deces-d-un-combattant-de-la-premiere-heure

https://c.dna.fr/defense-guerre-conflit/2021/03/02/long-format-de-koufra-a-strasbourg-l-epopee-de-leclerc-et-de-sa-2e-division-blindee

https://www.leparisien.fr/politique/75e-anniversaire-de-la-liberation-de-paris-des-heros-de-l-ombre-racontent-18-08-2019-8135409.php

https://www.lexpress.fr/actualites/1/societe/paris-aout-44-on-me-dit-ca-se-passe-a-l-hotel-de-ville-et-me-voila-parti_2091910.html

JOYEUSES PÂQUES🐰🐰🐰
04/04/2021

JOYEUSES PÂQUES🐰🐰🐰

JOYEUSES PÂQUES🐰🐰🐰

Dans la nuit du 30 au 31 mars 1945 des éléments du 3ème Régiment de Tirailleurs Algériens (3ème RTA) vont franchir le Rh...
01/04/2021

Dans la nuit du 30 au 31 mars 1945 des éléments du 3ème Régiment de Tirailleurs Algériens (3ème RTA) vont franchir le Rhin...

Installé le 30 mars dans la ville de Spire(Allemagne), vers 17h le Sous-Lieutenant Bouda et Riéra sont convoqués au PC du régiment : on leur demande de rechercher des barques (sans succès) et trouver un point d'embarquement pour traverser le Rhin (le pont de Spire étant inutilisable).

A 22h le Capitaine Albouy est informé par le Colonel Agostini, en présence du Général Guillaume qu'avant le jour il lui faudra franchir par surprise le Rhin avec l'aide de 2 bateaux pneumatiques (et probablement 4 autres par la suite).

A 23h Albouy (commandant du I Bataillon/3ème RTA) réunit ses commandants de compagnies pour leur exposer la situation et donner ses ordres : l'ordre pour la traversée sera le Groupe Franc, la 3ème Cie, la 2ème, la 1ère et les sections de mitrailleuses de la Cie d'Appui. Les mortiers resteront en batterie sur la rive gauche afin de pouvoir encadrer efficacement la tête de pont sur la rive opposée.

L'embarquement s'effectue à 1 kilomètre environ du pont détruit. La nuit est "très noire" et vers 23h30 le 1er canot est transporté à bras et déposé sur la berge. A 2h45 le 31 mars 1945 le premier groupe embarque dans le bateau qui s'éloigne doucement de la berge à la force des rames.

Un unique câble téléphonique les relie à leurs camarades restés sur la rive...pris dans le courant le canot disparait dans l'obscurité, on entend plus que les eaux du Rhin clapoter, on essaye de leur téléphoner vainement mais le câble a été rompu suite à une fausse manoeuvre d'un des rameurs...le mince fil qui les reliaient à la rive est rompu, la frêle esquif en caoutchouc est à la merci de la première rafale...

Alors que l'embarcation n'est plus qu'à quelques mètres de la rive opposée 2 ombres se lèvent et s'enfuient...heureusement les guetteurs allemands ont eu peur...

A 3 heure le groupe débarque, aucune réaction ennemi, le chef de groupe émet des signaux lumineux avec sa lampe électrique...qui entraînent la réaction quasi immédiate et brutale de nos propres mitrailleuses...heureusement ce feu nourri est mal réglé...

A 3h15 le canot effectue un 2ème voyage accompagné d'un second canot pneumatique...le va et vient commence et va durer plusieurs heures mais vers 7h30 l'artillerie allemande se réveille et asperge copieusement la plage d'embarquement, le Rhin et la modeste tête de pont.

Immédiatement des patrouilles élargissent la tête de pont.

En fin de matinée tout le Bataillon à l'exception des mortiers toujours en protection à franchi le fleuve.
Dans la soirée et la journée du 1 avril les II/3RTA et III/3RTA Bataillons franchissent à leur tour.

Le 3ème RTA a eu l'insigne honneur d'être la première unité de la 1ère Armée Française à franchir le Rhin et ouvrir la route qui conduit au coeur de L'Allemagne.

source : De la Provence au Danube avec le 3ème RTA - 1948.

Rudolph de Patureaux Ecrivain
29/03/2021

Rudolph de Patureaux Ecrivain

Yves le Bras (1922-2006). Le granit breton de la France libre. Yves le Bras n’a même pas 18 ans, un certain 18 juin 1940, quand il quitte sa Bretagne (Yves est d’Ouessant) pour l’Angleterre, via le dernier ferry britannique en partance de Brest, et la France pas encore libre. Yves s’engage en juillet 1940dans les fusiliers-marins et va découvrir l’Afrique et le Moyen-Orient. Le nom de ses campagnes est un cours de géographie : Dakar, Syrie, Libye, Bir Hakeim, El Alamein..., Tunisie, le tout au sein du 1er bataillon de fusiliers-marins. En 1944, il est, au sein du 1er RFM, en Italie, où il participe à la bataille du Garigliano (gravement blessé au visage). Puis ce sera le débarquement de Provence, la campagne de France (blessé à Belfort). Yves, quartier-maître de 1ère classe, sera démobilisé en avril 1947, le devoir plus qu’accompli.

Source :

http://www.francaislibres.net/liste/fiche.php?index=26019

Un soldat doit savoir tout faire...même la lessive😁...bon week-end à toutes et à tous🌞🌞🌞
27/03/2021

Un soldat doit savoir tout faire...même la lessive😁...bon week-end à toutes et à tous🌞🌞🌞

Ordre de la Libération
22/03/2021

Ordre de la Libération

Le 22 mars 1944, il y a soixante-dix-sept ans, Pierre Brossolette se donne la mort au siège de la Gestapo, 84 avenue Foch à Paris.
Entré en résistance dès 1940, adjoint du colonel Passy, chef du Bureau central de renseignements et d’action (BCRA), il est arrêté sur les côtes bretonnes le 3 février 1944 au retour d’une longue mission clandestine. Livré à la Gestapo à Paris, ses geôliers l’interrogent et le torturent en vain. Pierre Brossolette oppose à ses tortionnaires son courage et sa mort. Les mains attachées dans le dos, il se jette par la fenêtre du cinquième étage. Il succombe à ses blessures sans avoir parlé.

📸 © Musée de l'Ordre de la Libération
➡ Pour en savoir plus sur le Compagnon : t.ly/35fH

Notre nouvelle recrue de la 3rd Infantry Division "Rock of the Marne" vous souhaite un excellent dimanche😉
21/03/2021

Notre nouvelle recrue de la 3rd Infantry Division "Rock of the Marne" vous souhaite un excellent dimanche😉

Colorisation Eddy Parin
19/03/2021

Colorisation Eddy Parin

Le Brigadier Henry BALLY 12RCA 3ème Peloton NOUVEAU, du 3ème Escadron de BORT en maintenance !
Collection Famille BALLY
source http://12rcahistorique.canalblog.com/

Une idée de lecture...
16/03/2021

Une idée de lecture...

A paraitre le 19 mars
Portraits de résistantes alsaciennes et lorraines

Elles s'appelaient Hélène, Adélaïde, Alice, Anna, Marie-Grégoire, Mathilde, Lucienne, Andrée, Caroline. Elles étaient commerçante, institutrice, étudiante, scoute, fermière, mère de famille, psychiatre, secrétaire, religieuse. En Alsace et en Lorraine, sur une terre de frontières, de nombreuses femmes se levèrent contre l'oppression n**ie : elles hébergèrent des prisonniers évadés ou une radio clandestine, aidèrent des milliers de personnes à franchir la frontière, protégèrent des juifs, subirent des représailles.

Marie-José Masconi s'est aventurée sur les traces de ces femmes. En enquêtant auprès de leurs descendants, dans les archives familiales ou dans les écrits qui leur ont parfois été consacrés, elle a pu dresser le portrait de quelques-unes d'entre elles. Un livre vibrant d'émotion et très documenté qui nous parle - enfin ! - de la résistance au féminin.

Puissent l'engagement, la fraîcheur et le courage de ces femmes nous inspirer !

Adresse

25 Rue Du Conseil
Turckheim
68230

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Musée Mémorial des Combats de la Poche de Colmar publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter Le Musée

Envoyer un message à Musée Mémorial des Combats de la Poche de Colmar:

Vidéos

Musées á proximité

Commentaires

Le Journal de Pabert est réédité (juste pour Noël !) ⭐⭐⭐⭐⭐⭐⭐ 📖⭐ 📖⭐ 📖⭐ 📖⭐ 📖⭐ 📖 Un siècle après l’invasion allemande de huit départements du nord et du village d’Etreux, un brasseur raconte jour après jour le huis-clos brutal de l’occupation d’un village de l’Aisne durant la Grande Guerre. Ecrit en partie en sténo pour en interdire l’accès, ce récit inédit et brut n’a jamais été retouché. Pabert (Albert DENISSE) a écrit, sans filtre ni effet de style, pour que ses enfants sachent ce que plus de deux millions d’Occupés ont vécu quatre années durant. Son témoignage unique se lit comme un roman. Le premier tirage sorti pour le 11 novembre 2020 a été vendu en quelques jours. www.pabert.fr https://www.furet.com/livres/pabert-albert-denisse-9791069953376.html
Avez-vous des photos de les batailles pour Bennwihr et Sigolsheim, décembre 1944?
Ce que j'en sait des archives du SHAA sur les activités militaires du groupe de chasse Français Lafayette équipé de P47 du 19 au 25 Mars 1945 pour les combats autour de la poche de Colmar où le Lieutenant Jean de Peyrecave composait en tant que pilote est que ce fut la semaine d'activité la plus intense que le groupe ait connue depuis la Corse que chaque jour chaque avion fait 3 ou 4 sorties aérienne et où chaque pilote accomplit 2 missions, le groupe II/5 bat le record de sorties quotidiennes de 60 sorties pour 20 avions dispo. Le 23 le sergent Hoche touché doit se poser en Allemagne, le 24 le lieutenant Wicker touché atteint se pose à Melmheim, Quelques méprises se produisent par les P 51 américains qui ne reconnaissant pas les cocardes tricolores apposées sur les P 47 Français les attaquaient sans conséquences fâcheuses.durant cette période le groupe de chasse largua environ 250 tonnes de bombes pour détruire bâtiments de gare, locomotives, ponts et véhicules militaires allemands dont 3 tanks lourds.
L'Alsace du nord se souvient et rend honneur à ses libérateurs Les 6, 7 et 8 mars 2020, les communes de Bitschhoffen, Mietesheim et Mertzwiller s’associent pour commémorer le 75ème anniversaire de leur libération (15 et 16 mars 1945). Rejoignez-nous pour nous souvenir ensemble des douloureux moments vécus par les localités. Après une première libération en décembre 1944 par les 45ème et 103ème divisions US, le cauchemar de l’occupation prenait fin. Début janvier 1945, déclenchement de l’opération Nordwind. Suite au retrait Américain du 20 janvier, les villages sont à nouveaux réoccupés par l’ennemi. Le 15 mars 1945, les Américains déclenchent l’opération Undertone: la 36ème division US aura la lourde tache de libérer ce secteur de l’Alsace du nord. Bitschhoffen et Mietesheim seront libérés le 15 mars, et Mertzwiller, le 16. Pour la seule journée du 15 mars, la 36ème division recevra une Medal of Honor et une citation présidentielle. De nombreuses animations se produiront tout au long du week-end : conférences, combats de rue, défilés de troupes (reconstituants), convoi de véhicules US d'époque, inauguration de plusieurs plaques commémoratives sur le week-end (45th, 36th, 103rd DIUS & citation présidentielle), joueurs de cornemuses, nombreuses expositions dans les 3 villages dont celle de l'association HMC (mannequins, panneaux historiques, maquettes, les crashs d'avions durant la seconde guerre mondiale en Alsace par Patrick Baumann, etc.) Restauration et buvette sur place assurées.
Bonjour à tous. Voici un projet très important, le projet d'une vie. Bud GAHS, héro et vétéran de la seconde guerre mondiale (42ème division d'infanterie - The Rainbow) souhaite se rendre une dernière fois sur ses propres traces en Europe. Du sud de la France où il a débarqué, jusqu'au camp de concentration de Dachau, qu'il a participé à libéré. Durant son périple, Bud se rendra également au cimetière militaire Américain d’Épinal où il se recueillera pour la première fois sur la tombe de ses camarades qu'il a vu mourir à ses côtés lorsqu'il affronta l'ennemi, dans le cadre de l'opération Nordwind, en janvier 1945, en Alsace. Si vous pouviez partager cette information au maximum, sur la récolte de fonds qui vient d'être lancée, se serait super ! Pour ceux qui auraient la possibilité de faire un don, même minime, pour aider Bud à réaliser son rêve, ce serait fabuleux. Au nom de Bud, de sa famille et de ses amis, soyez remerciés chaleureusement par avance ! ----------------------------------------------- Hi to all. Here is a very important project, the project of a lifetime. Bud GAHS, hero and veteran of World War II (42nd Infantry Division - The Rainbow) wishes to go one last time in his own footsteps in Europe. From the south of France where he landed, to the Dachau concentration camp, which he participated to liberate. During his journey, Bud will also go to the American military cemetery of Épinal where he will gather for the first time on the grave of his comrades whom he saw die at his side when he confronted the enemy, as part of Operation Nordwind, in January 1945, in Alsace. If you could share this information as much as possible, about the fundraising that has just been launched, would be great ! For those who could make a donation, however small, to help Bud achieve his dream, it would be fabulous. On behalf of Bud, his family and friends, thank you in advance !
J'essaye de rassembler des éléments documentaires sur un pilote mort le 2 MAI 1945 à Salins Jura aux commandes de son appareil un P47 ayant participé aux combats de Colmar ayant fait parti d’août 1944 à Mai1945 au G.C 2/5 Sioux. Auriez vous des documents d'archives à ce sujet à pouvoir me communiquer ? Fin de la discussion Écrivez un message... Le pilote est le Lt Jean de Peyrecave
Bonsoir nous sommes revenus aujourd'hui avec mon bon pour 2 personnes après avoir gagné au questions sur Facebook et franchement quel bonheur de revoir ce musée ! Quel tristesse de devoir partir tout est admirable ! Et oui c'est sur nous reviendrons !!! Merci à vous pour la mémoire !!!! Laurent Colin
Bonjour ! je vous propose de découvrir ce livre. Découvrez l’armée romaine antique qui, bien que forte de ses légions et sa diversité, a connu des hauts mais aussi des désastres, dans ses batailles acharnées contre les barbares sarmates. Découvrez comment en 293, il fallut l’adoption de la tétrarchie par Dioclétien, pour affronter un vaste complot de personnes très en vue dans l’empire, en grande complicité avec les barbares sarmates. Faîtes aussi d'intéressantes découvertes surtout artistiques, culturelles et archéologiques aux confins de l'empire romain! Découvrez LE TRIBUN PRETORIEN Un roman historique de Pino Campo qui éclaire sur les circonstances de l’adoption de la tétrarchie et la création du corps des Agentes in Rebus sous le duumvirat exercé par Dioclétien et Maximien. Vous découvrirez surtout Dioclétien, Maximien, Galère, Licinius, Constance et la personnalité de Constantin 1er, ses forces et tout ce qui le prédestinait à la tête de l’empire romain. Format numérique et papier, disponibles sur Amazon. NB La meilleure version de l'ebook comporte quatre étoiles devant le titre Remerciements. Allez sur amazon, cliquez sur la couverture du livre et lisez les pages disponibles en extrait, vous verrez déjà que le livre est bon puis achetez le! https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=352335081872817&substory_index=0&id=298693343903658 https://www.amazon.fr/dp/B075B1VPZN https://www.amazon.ca/dp/B075B1VPZN https://www.amazon.com/dp/B075B1VPZN https://www.amazon.de/dp/B075B1VPZN
Belle saison 2018 à toute l'équipe de la poche de Colmar
Have you read The Other Side of Time, by Brendan Phibbs? He was in the battles of Herlissheim and Herlissheim-Pres-Colmar, and writes of them and many other battles, too, with a pen unlike most others. It is a must read for you! Here's why: