Ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof

Ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof Venez découvrir l'ancien camp de concentration de Natzweiler, le seul sur le territoire français. Le KL-Natzweiler ouvre en mai 1941. Destiné à fournir au Reich une main d’œuvre d’esclaves, il regroupe avant tout des déportés politiques et des résistants.

Il compte aussi des prisonniers de guerre russes, des détenus de droit commun, des "asociaux", des déportés raciaux (Juifs, Tsiganes), des homosexuels, des Témoins de Jehovah...
52 000 déportés sont passés par ce camp (soit au camp central, soit dans l’un de ses 51 camps annexes). Plus d’un tiers y sont morts. Dans l’enceinte de l’ancien camp, le visiteur peut découvrir trois baraques dont la pris

Il compte aussi des prisonniers de guerre russes, des détenus de droit commun, des "asociaux", des déportés raciaux (Juifs, Tsiganes), des homosexuels, des Témoins de Jehovah...
52 000 déportés sont passés par ce camp (soit au camp central, soit dans l’un de ses 51 camps annexes). Plus d’un tiers y sont morts. Dans l’enceinte de l’ancien camp, le visiteur peut découvrir trois baraques dont la pris

Fonctionnement normal

Le livre de Jean-Pierre Marandin "Frères de misère" (Ed. du Sekoya) a obtenu le Prix Littéraire de la Fraternité décerné...
20/10/2021

Le livre de Jean-Pierre Marandin "Frères de misère" (Ed. du Sekoya) a obtenu le Prix Littéraire de la Fraternité décerné par la SMLH (Société des Membres de la Légion d'Honneur). L'ouvrage retrace le parcours de huit protestants résistants, déportés du Pays de Montbéliard au camp de Natzweiler-Struthof.
En l'absence de l'auteur, l'amiral Alain Coldefy, président national de la SMLH, a remis à l'éditeur Alain Mendel le prix destiné à J.P. Marandin.
A cette occasion, lors de son intervention, M. Mendel a rappelé la particularité du Struthof, seul camp de concentration sur le territoire français actuel et l'émouvant témoignage de Pierre Rolinet, ancien déporté au KL Natzweiler-Struthof. Pierre Rolinet est le dernier survivant de ces huit résistants arrêtés à la fin de l'année 1943 à l'Institut protestant de Glay, dans le Doubs.

Le livre de Jean-Pierre Marandin "Frères de misère" (Ed. du Sekoya) a obtenu le Prix Littéraire de la Fraternité décerné par la SMLH (Société des Membres de la Légion d'Honneur). L'ouvrage retrace le parcours de huit protestants résistants, déportés du Pays de Montbéliard au camp de Natzweiler-Struthof.
En l'absence de l'auteur, l'amiral Alain Coldefy, président national de la SMLH, a remis à l'éditeur Alain Mendel le prix destiné à J.P. Marandin.
A cette occasion, lors de son intervention, M. Mendel a rappelé la particularité du Struthof, seul camp de concentration sur le territoire français actuel et l'émouvant témoignage de Pierre Rolinet, ancien déporté au KL Natzweiler-Struthof. Pierre Rolinet est le dernier survivant de ces huit résistants arrêtés à la fin de l'année 1943 à l'Institut protestant de Glay, dans le Doubs.

En tant que camp principal, le KL Natzweiler a vu graviter autour de son site vosgien de nombreux camps annexes, sur le ...
18/10/2021

En tant que camp principal, le KL Natzweiler a vu graviter autour de son site vosgien de nombreux camps annexes, sur le territoire français actuel comme en Allemagne. Parmi ceux-ci, le camp annexe de Schömberg, situé dans le Land de Bade Wurtemberg. Repertorié sous le nom de code Wüste 9, il ouvre le 16 décembre 1943 : 120 premiers déportés y découvrent des conditions effroyables. L'effectif à peu près constant sera de 800 déportés environ.
Le 18 octobre 1944, 29 déportés de Sainte-Marie-aux-Mines (68) arrivent sur place. En 1945, face à l'avance des Alliés, plusieurs convois organisent l'évacuation des déportés vers Dachau et vers la frontière autrichienne. Le camp de Schömberg ferme ses portes le 17 avril 1945.

En tant que camp principal, le KL Natzweiler a vu graviter autour de son site vosgien de nombreux camps annexes, sur le territoire français actuel comme en Allemagne. Parmi ceux-ci, le camp annexe de Schömberg, situé dans le Land de Bade Wurtemberg. Repertorié sous le nom de code Wüste 9, il ouvre le 16 décembre 1943 : 120 premiers déportés y découvrent des conditions effroyables. L'effectif à peu près constant sera de 800 déportés environ.
Le 18 octobre 1944, 29 déportés de Sainte-Marie-aux-Mines (68) arrivent sur place. En 1945, face à l'avance des Alliés, plusieurs convois organisent l'évacuation des déportés vers Dachau et vers la frontière autrichienne. Le camp de Schömberg ferme ses portes le 17 avril 1945.

A partir du samedi 16 octobre 2021, les visites du CERD - Ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof, passent e...
16/10/2021

A partir du samedi 16 octobre 2021, les visites du CERD - Ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof, passent en heures d'hiver.
Le site est ouvert 7j/7, de 9h à 17h30. La caisse ferme à 17h.

A partir du samedi 16 octobre 2021, les visites du CERD - Ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof, passent en heures d'hiver.
Le site est ouvert 7j/7, de 9h à 17h30. La caisse ferme à 17h.

Hubert Germain est mort à l'âge de 101 ans. Résistant de la première heure dès juin 1940, il avait rejoint le général de...
13/10/2021

Hubert Germain est mort à l'âge de 101 ans. Résistant de la première heure dès juin 1940, il avait rejoint le général de Gaulle à Londres et combattu dans la Légion. Il était le dernier représentant des 1038 personnes ayant reçu la distinction de Compagnon de la Libération. A ce titre, il sera inhumé dans la crypte du mémorial au Mont-Valérien.

Le 11 novembre 2021, le président de la République Emmanuel Macron présidera la cérémonie d'inhumation qui se déroulera à l'Arc de Triomphe et au Mont-Valérien.

Photo prise en 1943 à Tunis. Hubert Germain est au centre, au fond, en uniforme et képi.

Hubert Germain est mort à l'âge de 101 ans. Résistant de la première heure dès juin 1940, il avait rejoint le général de Gaulle à Londres et combattu dans la Légion. Il était le dernier représentant des 1038 personnes ayant reçu la distinction de Compagnon de la Libération. A ce titre, il sera inhumé dans la crypte du mémorial au Mont-Valérien.

Le 11 novembre 2021, le président de la République Emmanuel Macron présidera la cérémonie d'inhumation qui se déroulera à l'Arc de Triomphe et au Mont-Valérien.

Photo prise en 1943 à Tunis. Hubert Germain est au centre, au fond, en uniforme et képi.

Mardi 12 octobre 2021, des professeurs français et allemands se sont réunis pour une journée de formation continue au CE...
13/10/2021

Mardi 12 octobre 2021, des professeurs français et allemands se sont réunis pour une journée de formation continue au CERD.

Dans le but de créer des synergies entre les établissements scolaires français et allemands dans l'enseignement de thématiques communes, 18 professeurs venus d'Outre-Rhin et 22 enseignants français se sont retrouvés dans les locaux du CERD pour travailler sur "La culture mémorielle de la Seconde Guerre mondiale dans les camps de concentration, l’exemple du Struthof".

Répartis en groupes transnationaux, les participants ont suivi différents ateliers et ont pu échanger pour développer des pistes d'exploitations communes.

Mardi 12 octobre 2021, des professeurs français et allemands se sont réunis pour une journée de formation continue au CERD.

Dans le but de créer des synergies entre les établissements scolaires français et allemands dans l'enseignement de thématiques communes, 18 professeurs venus d'Outre-Rhin et 22 enseignants français se sont retrouvés dans les locaux du CERD pour travailler sur "La culture mémorielle de la Seconde Guerre mondiale dans les camps de concentration, l’exemple du Struthof".

Répartis en groupes transnationaux, les participants ont suivi différents ateliers et ont pu échanger pour développer des pistes d'exploitations communes.

Le 12 octobre 2021, la classe de 3e2 du collège Victor Hugo de Colmar a pu assister à une visite guidée de l'ancien camp...
12/10/2021

Le 12 octobre 2021, la classe de 3e2 du collège Victor Hugo de Colmar a pu assister à une visite guidée de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof. Accompagnés de leurs professeures, Madame Collas, professeure d'Histoire-Géographie et Madame Canalis, professeure de mathématique, les 30 élèves se sont montrés attentifs et intéressés et ont pu poser de nombreuses questions, signes de leur investissement dans cette sortie pédagogique. Leur journée se poursuit par la visite du Mémorial Alsace-Moselle, à Schirmeck.

Le 12 octobre 2021, la classe de 3e2 du collège Victor Hugo de Colmar a pu assister à une visite guidée de l'ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof. Accompagnés de leurs professeures, Madame Collas, professeure d'Histoire-Géographie et Madame Canalis, professeure de mathématique, les 30 élèves se sont montrés attentifs et intéressés et ont pu poser de nombreuses questions, signes de leur investissement dans cette sortie pédagogique. Leur journée se poursuit par la visite du Mémorial Alsace-Moselle, à Schirmeck.

Jean Chautard naît le 11 octobre 1900 dans la commune de Saint-Dier-d'Auvergne.Sous le pseudonyme "Camille", il apparaît...
11/10/2021

Jean Chautard naît le 11 octobre 1900 dans la commune de Saint-Dier-d'Auvergne.

Sous le pseudonyme "Camille", il apparaît dans "l'Etat des effectifs du Maquis FTPF Camp Gabriel Dionnet / Camp Marceau" qui recense les résistants entre juin et juillet 1944. Lorsque le camp Marceau est attaqué, le 23 juillet 1944, il est arrêté alors qu'il tente de rejoindre la ville de Vichy.

Un temps emprisonné à Clermont-Ferrand, il est déporté au KL Natzweiler le 30 août 1944 sous le matricule 26 449. Sous la pression de l'avance des Alliés, le camp est évacué. Jean Chautard est à nouveau déporté, vers Dachau, le 6 septembre 1944, puis au Kommando d'Allach. Il est libéré le 30 avril 1945 par les troupes américaines et rapatrié le 29 mai 1945.

Jean Chautard naît le 11 octobre 1900 dans la commune de Saint-Dier-d'Auvergne.

Sous le pseudonyme "Camille", il apparaît dans "l'Etat des effectifs du Maquis FTPF Camp Gabriel Dionnet / Camp Marceau" qui recense les résistants entre juin et juillet 1944. Lorsque le camp Marceau est attaqué, le 23 juillet 1944, il est arrêté alors qu'il tente de rejoindre la ville de Vichy.

Un temps emprisonné à Clermont-Ferrand, il est déporté au KL Natzweiler le 30 août 1944 sous le matricule 26 449. Sous la pression de l'avance des Alliés, le camp est évacué. Jean Chautard est à nouveau déporté, vers Dachau, le 6 septembre 1944, puis au Kommando d'Allach. Il est libéré le 30 avril 1945 par les troupes américaines et rapatrié le 29 mai 1945.

Le CERD-Struthof a accueilli le 7 octobre 2021 une délégation du Lions Club pour évoquer le projet de maquette tactile à...
08/10/2021

Le CERD-Struthof a accueilli le 7 octobre 2021 une délégation du Lions Club pour évoquer le projet de maquette tactile à destination des malvoyants et des non-voyants.

Ce projet s'inscrit dans une démarche mémorielle. Il permettra de rendre hommage à Arthur Poitevin, professeur de musique, aveugle depuis l'âge de 3 ans, déporté au camp de Natzweiler en 1943 pour fait de résistance. Le 19 janvier 1944, il composa, dans le camp, le chant intitulé "La Voix du rêve", une oeuvre devenue un hymne pour tous les déportés.

Nous remercions le Lions Club pour son implication et son engagement à nos côtés pour aider à la concrétisation de ce projet.

Le CERD-Struthof a accueilli le 7 octobre 2021 une délégation du Lions Club pour évoquer le projet de maquette tactile à destination des malvoyants et des non-voyants.

Ce projet s'inscrit dans une démarche mémorielle. Il permettra de rendre hommage à Arthur Poitevin, professeur de musique, aveugle depuis l'âge de 3 ans, déporté au camp de Natzweiler en 1943 pour fait de résistance. Le 19 janvier 1944, il composa, dans le camp, le chant intitulé "La Voix du rêve", une oeuvre devenue un hymne pour tous les déportés.

Nous remercions le Lions Club pour son implication et son engagement à nos côtés pour aider à la concrétisation de ce projet.

Paul Chartier naît le 8 octobre 1914, à Rennes. Peu après le début de la Seconde Guerre mondiale, il entre en résistance...
08/10/2021

Paul Chartier naît le 8 octobre 1914, à Rennes. Peu après le début de la Seconde Guerre mondiale, il entre en résistance au sein des FTP. Le 11 avril 1943, avec deux compagnons, il détruit à l'aide d'une bombe un central téléphonique allemand ce qui perturbe les communications avec le quartier général n**i de Saint-Germain-en-Laye pendant plusieurs semaines.
Arrêté le 5 mai 1943, il est déporté au KL Natzweiler sous le matricule 5940. Il y décède le 22 février 1944.

Paul Chartier naît le 8 octobre 1914, à Rennes. Peu après le début de la Seconde Guerre mondiale, il entre en résistance au sein des FTP. Le 11 avril 1943, avec deux compagnons, il détruit à l'aide d'une bombe un central téléphonique allemand ce qui perturbe les communications avec le quartier général n**i de Saint-Germain-en-Laye pendant plusieurs semaines.
Arrêté le 5 mai 1943, il est déporté au KL Natzweiler sous le matricule 5940. Il y décède le 22 février 1944.

Ce 7 octobre 2021, les deux pierres retirées du Mémorial pendant les travaux de réfection effectués en 2018 et installée...
07/10/2021

Ce 7 octobre 2021, les deux pierres retirées du Mémorial pendant les travaux de réfection effectués en 2018 et installées au CERD dans le cadre de l'exposition " Passant te souviens-tu de nous ? " ont quitté le site.

L'une était présentée en l'état. La seconde avait été sablée pour lui redonner un aspect plus proche de son état d'origine. Trop abîmées, ces deux pierres ont été remplacées sur le Mémorial.

Isidore Thivrier naît le 5 octobre 1874 à Commentry. Maire, conseiller général, député, il est engagé très tôt en politi...
05/10/2021

Isidore Thivrier naît le 5 octobre 1874 à Commentry. Maire, conseiller général, député, il est engagé très tôt en politique et vote contre les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain le 10 juillet 1940.

Membre du réseau " Marco-Polo ", il est arrêté en gare de Vierzon le 12 octobre 1943 par la police allemande sur dénonciation. Emprisonné à Bourges, il est condamné à 20 ans de réclusion pour espionnage au profit des Alliés. Détenu ensuite à Fresnes et Compiègne, il est déporté au KL Natzweiler en tant que "NN" le 14 avril 1944 sous le matricule 11 914. Il y décède le 5 mai de la même année.

Isidore Thivrier naît le 5 octobre 1874 à Commentry. Maire, conseiller général, député, il est engagé très tôt en politique et vote contre les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain le 10 juillet 1940.

Membre du réseau " Marco-Polo ", il est arrêté en gare de Vierzon le 12 octobre 1943 par la police allemande sur dénonciation. Emprisonné à Bourges, il est condamné à 20 ans de réclusion pour espionnage au profit des Alliés. Détenu ensuite à Fresnes et Compiègne, il est déporté au KL Natzweiler en tant que "NN" le 14 avril 1944 sous le matricule 11 914. Il y décède le 5 mai de la même année.

Jean Victor Sajous est né un 4 octobre. C’était en 1909, à Paris.Contrôleur des PTT à Paris, il est détaché à Vichy et a...
04/10/2021

Jean Victor Sajous est né un 4 octobre. C’était en 1909, à Paris.
Contrôleur des PTT à Paris, il est détaché à Vichy et appartient au mouvement de résistance « Action PTT Région 5 ». Il est arrêté par la Gestapo le 15 mai 1944 sur dénonciation d’un agent infiltré de la Gestapo.

Le 2 juillet 1944, il est déporté à Dachau où il arrive le 5 par le convoi surnommé « Le Train de la mort ». Il y reçoit le matricule 77387.

Après avoir survécu à son transfert dans de terribles conditions, il est transféré le 22 juillet 1944 dans les Kommandos du Neckar, annexes du KL Natzweiler. Il est alors enregistré sous le matricule 21554. Passé par les Kommandos de Neckarelz, de Neckarbischofsheim et de Neckargerach, il survit à ces épreuves. Il est rapatrié le 30 avril 1945.

Jean Victor Sajous est né un 4 octobre. C’était en 1909, à Paris.
Contrôleur des PTT à Paris, il est détaché à Vichy et appartient au mouvement de résistance « Action PTT Région 5 ». Il est arrêté par la Gestapo le 15 mai 1944 sur dénonciation d’un agent infiltré de la Gestapo.

Le 2 juillet 1944, il est déporté à Dachau où il arrive le 5 par le convoi surnommé « Le Train de la mort ». Il y reçoit le matricule 77387.

Après avoir survécu à son transfert dans de terribles conditions, il est transféré le 22 juillet 1944 dans les Kommandos du Neckar, annexes du KL Natzweiler. Il est alors enregistré sous le matricule 21554. Passé par les Kommandos de Neckarelz, de Neckarbischofsheim et de Neckargerach, il survit à ces épreuves. Il est rapatrié le 30 avril 1945.

André Delpech est né un 1er octobre. C'était en 1924, à Origny-Sainte-Benoîte, dans le Nord. Le 11 novembre 1942, le jou...
01/10/2021

André Delpech est né un 1er octobre. C'était en 1924, à Origny-Sainte-Benoîte, dans le Nord.

Le 11 novembre 1942, le jour où l'Allemagne n**ie envahit la zone libre en France, André décide de rentrer dans la Résistance et s'engage dans le réseau AS Veny.

Il combat au sein des Forces Françaises de l'Intérieur du 1er décembre 1943 au 17 mai 1944, jour de son arrestation par la Gestapo. Dénoncé et arrêté à Cahors, il est incarcéré à la prison Saint-Michel de Toulouse, puis emmené à Royallieu, près de Compiègne, d'où il prend la direction de Dachau
dans le tristement célèbre « train de la mort ».

Après trois semaines de quarantaine, il est envoyé au Kommando de Neckargerach, annexe du camp de Natzweiler.

Libéré le 5 avril 1945 par les Américains, il est admis en novembre à l'école de Saint-Cyr dans la promotion « Rome et Strasbourg ». Il choisit l'arme des Transmissions et finira sa carrière militaire comme général de corps d'armée.

Président de l'Amicale française du camp de concentration de Dachau et du Comité international de Dachau en 1991, André Delpech est décédé en Dordogne le 18 juillet 2012.

Sa fille, Joëlle Delpech-Boursier, a publié en 2015 "Avoir vingt ans à Dachau: l'histoire de mon père", aux Editions Tirésias.

Au lendemain de la fermeture du camp de Mulhouse, annexe de Natzweiler, c'est au tour du camp de Cernay (ou Sennheim) de...
30/09/2021
SS-Ausbildungslager, Sennheim (1942) - video Dailymotion

Au lendemain de la fermeture du camp de Mulhouse, annexe de Natzweiler, c'est au tour du camp de Cernay (ou Sennheim) de fermer ses portes. Nous sommes le 30 septembre 1944, il y a 77 ans aujourd'hui.

270 déportés sont passés par ce camp destiné à la formation de SS étrangers, comme en témoigne ce document vidéo d'époque.

Watch SS-Ausbildungslager, Sennheim (1942) - PVT.Snafu on Dailymotion

Le 29 septembre 1944, il y a 77 ans aujourd'hui, le camp de Mulhouse, annexe du camp principal de Natzweiler-Struthof, f...
29/09/2021

Le 29 septembre 1944, il y a 77 ans aujourd'hui, le camp de Mulhouse, annexe du camp principal de Natzweiler-Struthof, ferme ses portes après seulement 25 jours d'ouverture.

Très peu d'informations émanent de ce camp semble-t-il provisoire, au sein duquel 200 déportés ont travaillé pour le compte de la "Elsässische Maschinenbau Aktien Gesellschaft (ELMAG)" - la société alsacienne de constructions mécaniques"-, à la production de pièces de rechange pour armes.

(Carte : situation des camps annexes de Natzweiler)

Le 29 septembre 1944, il y a 77 ans aujourd'hui, le camp de Mulhouse, annexe du camp principal de Natzweiler-Struthof, ferme ses portes après seulement 25 jours d'ouverture.

Très peu d'informations émanent de ce camp semble-t-il provisoire, au sein duquel 200 déportés ont travaillé pour le compte de la "Elsässische Maschinenbau Aktien Gesellschaft (ELMAG)" - la société alsacienne de constructions mécaniques"-, à la production de pièces de rechange pour armes.

(Carte : situation des camps annexes de Natzweiler)

René Gourinet est né un 28 septembre. C'était en 1925, à Sussac, dans la Haute-Vienne. Pris au combat le 21 juillet 1944...
28/09/2021

René Gourinet est né un 28 septembre. C'était en 1925, à Sussac, dans la Haute-Vienne.

Pris au combat le 21 juillet 1944 à Peyrat-le-Château, il est détenu à Clermont-Ferrand avant d'être déporté au camp de concentration de Natzweiler-Struthof le 30 août, juste avant son évacuation. Transféré à Dachau, il rejoint ensuite le camp de Mauthausen et le Kommando de Melk.

René Gourinet ne verra pas l'année 1945. Il décède à Melk le 30 décembre 1944. Une stèle rappelle son souvenir à Peyrat-le-Château.

René Gourinet est né un 28 septembre. C'était en 1925, à Sussac, dans la Haute-Vienne.

Pris au combat le 21 juillet 1944 à Peyrat-le-Château, il est détenu à Clermont-Ferrand avant d'être déporté au camp de concentration de Natzweiler-Struthof le 30 août, juste avant son évacuation. Transféré à Dachau, il rejoint ensuite le camp de Mauthausen et le Kommando de Melk.

René Gourinet ne verra pas l'année 1945. Il décède à Melk le 30 décembre 1944. Une stèle rappelle son souvenir à Peyrat-le-Château.

Adresse

RD 130
Natzwiller
67130

Heures d'ouverture

Lundi 09:00 - 18:30
Mardi 09:00 - 18:30
Mercredi 09:00 - 18:30
Jeudi 09:00 - 18:30
Vendredi 09:00 - 18:30
Samedi 09:00 - 18:30
Dimanche 14:00 - 18:30

Téléphone

03 88 47 44 67

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter Le Musée

Envoyer un message à Ancien camp de concentration de Natzweiler-Struthof:

Vidéos

Musées á proximité

Commentaires

Bonjour à toutes et tous, une grande tante familiale y est passé et y est morte pour la France : Raymonde, Eugénie, Joséphine LE NEVÉ Née le 29 juillet 1910 à Nantes (Loire-Atlantique), exécutée le 1er septembre 1944 au camp de Natzweiler-Struthof, à Natzwiller (Bas-Rhin), Photographe et Résistante du SR Alliance. Fille de Joseph Marie Le Névé, maçon, et de Eugénie Clarisse Héridel, sans profession, Raymonde Le Névé, photographe, entra dans la Résistance au réseau SR Alliance région Bretagne secteur Loire-Inférieure. Elle servait de lieu de rendez-vous. Arrêtée le 23 décembre 1943, elle fut déportée sous la classification "NN" ("Nacht und Nebel"-"Nuit et Brouillard"), à destination du camp de Schirmeck (Bas-Rhin), où elle arriva par le convoi du 20 mai 1944 et y fut internée au garage, ancienne remise à voiture, avec les autres femmes du réseau. Devant l’avance alliée les 107 membres du réseau Alliance détenus à Schirmeck (Bas-Rhin), dont Raymonde Le Névé, furent sur ordre du Haut commandement de la Wehrmacht (OKW) à Berlin, transférés en camionnette par fournées de 12 vers le camp de concentration du Struthof, où ils furent dans la nuit du 1er au 2 septembre 1944, abattus d’une b***e dans la nuque à la chambre d’exécution puis incinérés directement dans le four crématoire du camp, situé dans le même bâtiment. Raymonde Le Nevé a reçu la mention « Mort pour la France ». Son nom figure sur la plaque commémorative du réseau S.R. Alliance au camp de concentration du Struthof, à Natzwiller (Bas-Rhin). Sollicitation : Je remercie toute personne qui pourrait retrouver sa tombe sur place et prendre une ou deux photos. Un grand Merci d'avance. N'oublions pas. Prenez soin de vous. Cordialement.
Bonjour , je n'ai aucune photo à publier.Tout simplement : je dis allez y , rendez vous compte sur place . Nous avons eu l'immense bonheur de faire la visite guidée avec Roland, Roland je vous admire et vous félicite, pour vos explications, votre dévouement,vos témoignages, votre gentillesse... absolument tout était parfait. Roland est quelqu'un d’exceptionnel comme on aimerait en rencontrer tous les jours. Alors je dis bravo et surtout MERCI ;) "si j’étais né en 17 à Leinden.... " Alain et Patou des Vosges
vidéo redressé de 90 °
Le 7 février 2020 l'Ecole de Gendarmerie de DIJON est venue rendre hommage au Maréchal des Logis Chef COLIN, Déporté à BUCHENWALD et mort d'épuisement lors de la Marche de la Mort en avril 1945. C'est la 18ème Promotion de Sous-Officiers qui a la devise "SYNERGIE POUR LA PATRIE" qui a souhaité visiter l'ancien camp n**i KL Natzweiler-Struthof pour rendre les honneurs à leur Parrain déporté. C'est par l'entremise de la Présidente de l'AFMD 68 que cette cérémonie a eu lieu, dans le recueillement et l'émotion partagée. Une journée marquante pour ces jeunes recrues qui se sont engagés à faire connaître autour d'eux ce haut lieu de mémoire qui rappelle le prix de la vie et de la liberté.
maintenant je me souviens de cet endroit .... LE Struthof visité par les collègiens de STE MARIE ..
Le KL-Natzweiler-Struthof est le seul camp de concentration installé en France sur le territoire alsacien. Exécutions de masse (pendaisons, fusillades...), sévices, expériences médicales par les médecins n**is... dans le camp, c'était survivre ou finir dans le four crématoire. A visiter pour le devoir de mémoire.
quelle courage ce ou ces garçons pas de mots pour decrire leur volonte de defendre notre pays souvent par la mort 😔
Respect à vous "là-haut", qui faites tant, avec conviction, compétence... et élégance, pour déciller les consciences. Joyeux Noël, croyants au Ciel ou pas. All the best pour 2019
Respect à vous "là-haut", qui faites tant, avec conviction, compétence... et élégance, pour déciller les consciences. Joyeux Noël, croyants au Ciel ou pas, All the best pour 2019