Fort de Breendonk

(29)

Le, situé dans la localité homonyme, dans la commune de Willebroek, à une vingtaine de kilomètres au sud d’Anvers, a servi de camp de concentration (Auffanglager) durant la Seconde Guerre mondiale. Il s’agit du seul camp de concentration implanté par les nazis en Belgique. Le premier commandant du camp, Philipp Schmitt, sera le dernier condamné à mort exécuté en Belgique. Son successeur à la tête du camp, Karl Schönwetter, se rendra aux Alliés en 1944.Préservé après le conflit, le site est aujourd’hui un important lieu de mémoire, visité par de nombreux groupes scolaires.Construction et Première Guerre mondialeLe fort de Breendonk fait partie de ligne fortifiée Anvers-Namur, avec les forts de Liezele et de Walem.Sa construction est décidée en 1906, initialement prévu de porter le nom de « Fort de Willebroek », une circulaire du ministre de la Guerre Cousebant d'Alkemade du le fait entrer dans l'histoire comme « Fort de Breendonk ». Les travaux débutent en 1909 sur le lieu-dit Schalkland, pour se terminer à l’approche de la Première Guerre mondiale. Dès son achèvement, il est dépassé par des fortifications plus élaborées.

Adresse

Brandstraat 57
Willebroek
2830

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Fort de Breendonk publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter Le Musée

Envoyer un message à Fort de Breendonk:

Musées á proximité


Autres Musée d’histoire à Willebroek

Voir Toutes